Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 septembre 2017 1 04 /09 /septembre /2017 14:50
Molang by Tomy - 30 euros

Molang by Tomy - 30 euros

Je ne suis pas une grande fan des peluches. Enfin si, mais pas de toutes. D'ailleurs, quand il s'agit de faire cadeau d'une peluche, je reviens toujours à mes classiques et j'achète toujours soit une peluche Jellycat soit une peluche Craftholics, je ne peux pas m'en empêcher. Enfin bon, c'était avant de connaitre la peluche Molang by Tomy.

Molang , c'est 27 cm de douceur. Sa fourrure rase est vraiment incroyablement douce. Et comme si cela ne suffisait pas, elle a plusieurs petits potes, 4 au total, eux aussi très très doux.

Repost 0
Published by salagadoo
commenter cet article
5 août 2017 6 05 /08 /août /2017 11:20

 

La mode, j'adore mais pas tout le temps

 

En sortant du cinéma, je me lance souvent dans la mission folle de faire du shopping.  Je n'aime pas faire du shopping. Ca me faich'. Par exemple, je vois un pantalon. Il me plaît (constat que j'arrive à faire après une bonne dizaine de minutes d'observation sous toutes les coutures, de trouvage de l'étiquette de la composition du tissu, le validage de cette compo'et le remisage dans le rayon). Je suis sûre qu'il me plait enfin presque. Je sors du magasin sans l'avoir acheté. J'y pense encore après 10 minutes de marche. Je suis maintenant à 500 mètres de la boutique et le pantalon est comme imprimé à l'intérieur de mon front. J'appelle une copine pour lui en parler : "mais ooui, il me va bien ! Il est vraiment pas mal...Non, il n'est pas cher...Non, il ne fait pas un trop gros boule, enfin bon, comme d'hab'". Je raccroche. Je réfléchis. Là, je suis au stade où je commence à me dire qu'il est fait pour moi. Je laisse encore passer 200 mètres...Et je fais enfin demi tour pour retourner à la boutique. De retour sur les lieux, je me pose encore une fois la question : "Est-ce que tu le veux vraiment ?"et je laisse parler ma folle impulsivité qui me caractérise, je le prends, et je fonce en caisse avant de changer d'avis ! C'est avec cette méthode que je me suis retrouvée une année avec 3 pantalons dans mon dressing. Idem pour le reste. Depuis, je suis redevenue sérieuse, je me force à acheter régulièrement. Je me la joue même acheteuse compulsive comme dans mes rêves : Je vais au centre commercial, je rentre chez Raza et je ne ressors, sous aucun prétexte, les mains vides. Enfin, j'essaye...

Quoi ? Non, Koi !

Après la collection ultra fashion Birds of Paradise que nous avons découvert l'automne dernier, la marque Cybex sort sa nouvelle collection fashion nommée Koi. Quoi ? Non, Koi. Koi est juste le nom de ces grosses carpes à moustaches que l'on trouve dans les bassins japonais, porteuses d'un message apaisant, un message de bonheur. Cette collection où le gris domine  se distingue donc avec cette merveilleuse carpe brodée tantôt sur le bord, tantôt derrière, tantôt devant, le produit . 

Koi, j'en pense quoi ?

Plus discrète que le l'oiseau aux couleurs flashy de la collection précédente qui étendait ses ailes dans un décor tropical noir et de vert, notre élégante carpe est colorée juste ce qu'il faut dans des tons plus doux, une  carpe fashion et esthétique jusqu'au bout des écailles ! Elle nage dans son décor aquatique et remonte le courant avec brio sur la chancelière, le hamac, les nacelles et le porte-bébé. En revanche, il me semble qu'elle se sent un peu perdue sur le sac à langer et le siège-auto sur lesquelles elle est représentée plus discrètement. Ces merveilles sont compatibles avec le châssis des poussettes Priam et Mios. Pour faire bref, une jolie collection réussie qui plaira aux fashionistas et aux parents qui aiment se démarquer avec style.

 

Et pour plus d'infos ...

Je vous invite à vous rendre sur le site de la marque CYBEX . Le lien se trouve ICI

Nacelle collection fashion Koi sur le châssis Priam - Cybex

Nacelle collection fashion Koi sur le châssis Priam - Cybex

Le siège-auto Cloud Q sur le châssis Priam- Cybex

Le siège-auto Cloud Q sur le châssis Priam- Cybex

La nacelle Koi sur le châssis de la Mios - Cybex

La nacelle Koi sur le châssis de la Mios - Cybex

Le siège-auto Cloud Q collection fashion Koi sur le châssis Mios - Cybex

Le siège-auto Cloud Q collection fashion Koi sur le châssis Mios - Cybex

Chancelière  Koi - doublée polaire - Cybex

Chancelière Koi - doublée polaire - Cybex

Sac à langer collection fashion Koi - Cybex

Sac à langer collection fashion Koi - Cybex

Repost 0
Published by salagadoo
commenter cet article
22 juillet 2017 6 22 /07 /juillet /2017 15:13

Petite mise à jour du billet sur la Pockit (que vous pouvez lire ICI), la super poussette de la marque GB, qui rentre dans un sac cabas (mais pas encore dans un sac besace comme me l'a fait remarqué une copine exigeante et un peu casse-coui...).

Cette remarque mise à part, j'en profite pour faire un point sur les minis besaces et vous dire que je ne sais toujours pas comment des nanas arrivent à faire rentrer, ne serait-ce le strict minimum...SI vous savez, pensez à moi qui passe ma vie avec un cabas façon hotte du Père Noël. Après cette phrase d'intro de 22 km, parlons un peu de la Pockit +, la soeur de la Pockit.

Le sac besace ne veut pas être mon amiiiii

Le sac besace ne veut pas être mon amiiiii

On ne va quand même pas se friter pour des adaptateurs d'un siège-auto !!!?

La Pockit + s'utilise déjà, elle, avec un bébé dès la naissance : elle est compatible avec un siège-auto type coque, cosi, pour les bébés jusqu'à 13 kg. Il s'installe avec deux adaptateurs à positionner sur le châssis.

J'ai essayé pour vous la pose des adaptateurs, et,  je dois bien l'avouer, j'ai un peu galéré. Ok  : moins 5 minutes. Oui, petite galère, c'est vrai. Mais je n'aime pas galérer avec la pose des adaptateurs. Vous aimez ça, vous ? On est pliées en deux, voire à genoux, et bonjour le bonheur pour les ongles vernis et les doigts ! D'ailleurs le mieux pour ne pas souffrir une seule secondes, c'est de faire appel à son mec, le papa en chef, pour qu'il la fasse. Les papas aiment beaucoup être pliés en deux, voire à genoux, même voire qu'on s'en fout tant qu'on n'a pas à le faire.
Revenons à la Pockit +, faut que je finisse tout de même ce billet qui part un peu en live :)

Donc, on met les adaptateurs et il ne reste plus qu'à faire chklac ! ( oui, c'est le bruit des bidules du siège qui viennent glisser dans les trous des adaptateurs et se verrouiller. Le verrouillage est important sinon cela veut dire que le siège est mal installé, que les adaptateurs sont probablement mal installés sur le châssis, que le siège risque de se détacher au premier trottoir à passer, que bébé risque de tomber et qu'on risque de s'engueuler avec le poseur papa en chef, et, évidemment, on ne veut rien de tout cela car ça aussi c'est chiant de se fighter pour des adaptateurs, non ?

Le truc que j'aime bien avec la Pockit +, c'est qu'on peut la plier avec ses adaptateurs. Et après tout ce que je viens de vous dire, je suis certaine que cela prend tout son sens. Je pourrai commencer à parler d'un autre sujet qui est  "comment ne pas perdre ses adaptateurs de siège-auto" mais je préfère le garder pour un autre billet ;)

la Pockit + avec le siège-auto gb

la Pockit + avec le siège-auto gb

Je résume ce billet délicieusement bordélique de la Pockit + gb pour que vous puissiez vous faire une meilleure idée ( et je passe en taille de police 16 pour une lecture sans efforts) :

1- La Pockit + s'utilise dès la naissance avec un siège-coque qui se place par dessus sur le hamac (pas besoin de le retirer) grâce à des adaptateurs (vendus séparément 29,95 euros) à fixer sur le châssis. Elle est compatible avec sièges-autos Cybec ou GB.

2- Bébé passe dans le hamac à partir de 7,8 mois, quand il tient assis en fait. Le hamac est inclinable, plusieurs positions avec une lanière, pour la sieste.

3- le pliage ultra compact et la légèreté sont tops. (moins de 5 kg et elle rentre dans un cabas comme sa soeur, c'est le même format plié). Et je vous assure qu'elle se plie comme un couteau qui rentre dans du beurre qu'on a sorti du frigo une heure avant ( je sors du petit déj' là, vous comprenez du coup la comparaison ? ;)

4- Elle tient debout pliée et possède son sac de transport (en option).

 

Et pour finir, on la trouve à 250 euros environ, sans le siège-auto.

 

Et vraiment pour finir (pour de vrai cette fois-ci), voici une vidéo qui illustre tous mes propos sur les adaptateurs (et qui vous évitera la crise de nerfs au moment de l'installation, c'est sûr !). La vidéo, c'est ICI

 

Repost 0
11 juillet 2017 2 11 /07 /juillet /2017 14:38

Il faut bien le dire, La Yoyo de Babyzen a changé beaucoup de choses dans l'univers des poussettes quand elle a débarqué  un beau matin, sur le marché, il y a maintenant quelques années. Pour les mamans qui ne la connaissent pas encore sur le bout des doigts, vous pouvez relire le billet que je lui avais consacré ICI

En effet, jusqu'à là, la majorité des poussettes compactes légères était destinée aux deuxième âge, c'est à dire pour les petits capables de tenir assis, vers 6,7 mois. Ce qui était le cas de la Yoyo au début. Mais cela n'a pas duré longtemps. Sa V2 a vite corrigé le tir. Revue et corrigée, la Yoyo + V2 a proposé un kit pour bébé dès la naissance et a construit son mythe par la même occasion. De plus, grâce à son pliage unique et ses dimensions de rêves une fois pliée, elle a vite changé la vie des parents nomades puisque la YOYO + de BABYZEN  monte avec nous en cabine avion. Aujourd'hui, la Yoyo + est adoptée par la plupart des parents urbains qui ne se posent même plus la question de quelle poussette ils vont devoir choisir. Après plusieurs années toute seule dans son genre, il semblerait que la conccurence se soit enfin réveillée. En effet, dernièrement, plusieurs marques se sont inspirées des qualités de la Yoyo+ pour nous proposer de nouvelles petites poussettes urbaines qui tout comme la YOYO + accueillent les petits dès la naissance, jusqu'à 3 ans environ. Si elles ont l'avantage d'être bien moins chères et qu'elles ont toutes des atouts pour nous séduire, la YOYO+ continue à être la plus compacte pliée dans sa catégorie. De plus, elle reste aussi la seule à installer bébé face aux parents,directement dans le hamac, de la naissance à 6 mois.

Je vous présente  3 poussettes aux atouts principaux quasi similaires à la Yoyo+, sans la position face aux parents donc. (utilisable dès la naissance - acceptée en cabine avion ( selon les compagnies) - travel system avec un cosie) . Je précise aussi que les poids sont ceux qui m'ont été indiqués par les marques, je n'ai pas pu les vérifier.

J'ajoute, sans photo à l'appui, que Vertbaudet vient aussi de sortir sa poussette du genre, la Microcity, à un prix lui aussi défiant toute concurrence. En revanche, la Microcity n'est pas compatible avec un cosi.

Poussette Pact de Joie - 6 kg - 199 euros

Poussette Pact de Joie - 6 kg - 199 euros

La poussette Pact de Joie arrivera en magasin en septembre 2017. Pour tout vous dire, quand on m'a dit son prix, j'ai cru que j'avais mal entendu ! En effet, la Pact sera vendue 199 €. A ce prix-là, la Pact propose un hamac inclinable à plat, un canopi plutôt enveloppant, un arceau de maintien, un grand panier, un guidon ajustable et elle est compatible avec les sièges cosis Gemm et i-Gemm. Son pliage est vraiment facile à faire. Difficile de ne pas succomber à cette poussette.

Poussette canne XS Comfort de Pericles - 6,7 kg - 249 euros

Poussette canne XS Comfort de Pericles - 6,7 kg - 249 euros

Tout droit venue de Belgique,( Pericles est une marque Belge comme vous l'avez compris), là encore, c'est une belle surprise. Et à un prix de 249 €. Avec des adaptateurs, la canne XS Comfort de Pericles est compatible avec les sièges-autos Pebble, Citi et Cabriofix de Bébé Confort - Maxi-Cosi, Cloud Q et Aton Q de Cybex et iZi Go de BeSafe (coque vendue séparément). Pratique, sa barre de maintien à l'avant s'abaisse grâce à un bouton quand votre enfant est capable de monter et descendre tout seul. Son pliage est aussi compact que la Pact mais je le trouve un peu moins intuitif. En effet, il faut pousser et appuyer sur un bouton sur le guidon pour la plier puis appuyer sur un autre bouton en plus, toujours sur le guidon, pour rabattre le guidon. Avec petites mains, ce n'est pas toujours évident à effectuer comme un claquement de doigts ! Certes, j'y arrive bien quand même. Son look ne m'a pas laissée indifférente, bien au contraire ! Le guidon gainé de similicuir, je ne crache pas dessus, j'adore !

Trinity de Libellule - 4,9 kg - 269,90 €

Trinity de Libellule - 4,9 kg - 269,90 €

Comme les deux poussettes précédentes, La Trinity Libellule propose un habillage pluie, une housse de transport mais elle offre en plus un porte gobelet et un canopi avec une poche de transport zippée. Comme la XS Comfort de Pericles, la Trinity de Libellule  ne se verrouille pas automatiquement, il faut clipper l'attache (visible en bas du châssis sur la photo). Unpeu plus chère que les deux autres, elle est aussi plus accessoirisée.

Repost 0
Published by salagadoo
commenter cet article
15 décembre 2016 4 15 /12 /décembre /2016 13:23

Je l'avoue, je fais partie du fan club de la poussette YOYO de Babyzen. Je n'irai pas par quatre chemins : cette poussette est tout simplement LA poussette qu'il vous faut si vous habitez en ville. La YOYO est ultra-pratique, ultra compacte, elle accueille bébé dès la naissance et jusqu'à 3 ans, elle monte dans l'avion en cabine, son pliage est si petit qu'elle se glisse même dans le coffre d'une MINI...What else ? Comme je suis fan, je suis peu objective me direz-vous mais même pas ! C'est vrai, ma YOYO chérie a quelques défauts qu'on oublie rapidement comme celui d'accueillir Bébé un peu bas, dans son siège. De plus, l'ensemble pour les petits à la naissance pourrait être plus douillet...mais quand même, je ne peux pas m'empêcher de l'apprécier pour la coolitude et la relaxitude et la bient-être-itude qu'elle offre aux parents ( les mots avec 'itude" sonnent tout de suite plus zen ;)

 

La YOYO + ou la YOYO + ?

 

La Yoyo, c'est bien plus qu'une poussette, c'est une saga ! Après la première poussette YOYO qui ne pouvait accueillir que les petits dès 6 mois, Babyzen a sorti la poussette YOYO + que la marque a vitre renomé YOYO quand la page de la première YOYO fut tournée. Vous me suivez ? Cette dernière YOYO, sortie fin 2013 (j'avais fait un billet, c'est par ICI) pouvait enfin accueillir un bébé dès la naissance grâce à un kit à ajouter sur le châssis mais il manquait toujours un truc : le siège-auto, pas moyen de l'adapter sur le châssis. Cette année Babyzen a corrigé le tir, la nouvelle YOYO, qui se nomme la YOYO+ et qui ne changera, à priori, pas de nom, offre dorénavant cette fonction qui lui faisait défaut. Pour les mams qui ont bien suivi la petite histoire, à l'achat de votre YOYO +, assurez-vous bien que votre shop préféré ou votre site online favori ne vous refourgue pas une YOYO + ancienne génération, sans la possibilité de fixer un siège-auto, lisez-bien toutes les spécificités, comprendo ?

Pour revenir à la YOYO +, vous l'aurez compris, la nouveauté, c'est le siège-auto qu'on peut fixer sur le châssis. Le siège-auto s'adapte grâce à un kit spécial livré avec la poussette. Attention, pour le moment, tous les sièges-autos ne sont pas adaptables, vérifiez la compatibilité avec notre YOYO + ou vice versa avant d'acheter l'un ou l'autre.

A part cette fonction en plus, la poussette a elle aussi bien changé. Avant, on se plaignait de son panier rikiki, OUBLIEZ, ce temps là est révolu ! La YOYO+ a un panier 60% plus grand qu'avant. Plus grand il est, plus accessible il est aussi. Ses habillages sont aussi plus costauds et traités anti-UV. Quand on regarde la YOYO+ de plus près, on s'aperçoit qu'effectivement elle a gagné en qualité. Si la YOYO était homologué jusqu'à 15 kg, la YOYO+, elle, l'est jusqu'à 18 kg. Elle aussi gagné du poids mais rien d'alarmant. Et surtout, son pliage n'a pas changé. Elle a aussi gagné une poche de rangement à l'arrière de la capote, une nouvelle bandoulière rembourrée qui facilite son portage...Bref, elle encore plus canon, complètement irrésistible...

Parlons du prix (qui peut faire grincer les dents). En version complète, on la trouve à environ 590 euros. Quand je parle de version complète, c'est-à-dire une YOYO+ avec kit naissance, kit 6 mois jusqu'à 3 ans. Je l'avoue, moi-même, j'ai trouvé que ce n'était pas donné-donné...Mais après réflexion, ça les vaut et même, si je peux dire, on est gagnant. En général, on doit s'équiper de deux poussettes, une grosse pour Bébé à la naissance et une light qui prendra le relai dès 7_8 mois. La YOYO+, on la gardera jusqu'au bout.

En 2017, la YOYO + revient avec un siège-auto dédié de chez dédié puisqu'on pourra trouver notre petite poussette star en version travel system. Mais pour cela, il faudra attendre le deuxième semestre. Alors patience !

 

 

YOYO + Babyzen : 3ème épisode de la poussette pas comme les autres !
Repost 0
Published by salagadoo
commenter cet article
21 octobre 2016 5 21 /10 /octobre /2016 14:32

Je fais des salons, des salons, toujours des salons...

Suis-je blasée ? C'est la question que je me suis posée quand j'ai commencé à arpenter les allées du dernier salon de puériculture à Cologne, le fameux Kind und Jungend, et qu'au bout de quelques heures je n'avais pas ressenti la moindre excitation. Rien. Une enveloppe vide. Une poussette sans roues. Depuis le Doona, le siège-auto qui se transforme en poussette, présenté il y a deux ans, j'étais un peu dans l'attente de la petite nouveauté qui ferait battre à nouveau mon coeur. Mais n'étais-je pas dans l'attente de l'impossible ? ( là, c'est la séquence suspens et émotion de mon billet :)

Poussette Omnio

Poussette Omnio

Omnio, ma poussette couscous

C'est arrivé. D'un coup. Comme un éclair. Comme une vague. Une excitation comparable à celle que j'ai quand une amie me dit : "Viens chez moi, j'ai fait un couscous !" ou "Y a des prix de maboule sur les chaussures et les sacs en cuir à la boutique Bidule". Vous voyez un peu de quoi je veux parler ? Apparemment, je n'ai pas été la seule "touchée-coulée" par cette poussette de la marque Omnio puisque elle a reçu un des prix de l'innovation du salon cette année. La poussette Omnio est, à première vue, une poussette deuxième âge (à partir de 6 mois) comme les autres. Son look ? Mouais, sympa mais peut mieux faire. Plutôt sobre, la poussette Omnio possède un châssis noir et un hamac inclinable qui existe en 3 coloris. Le châssis à une jolie ligne toute en finesse et un guidon qui permet de prendre la poussette en main facilement, ce que je n'ai pas manqué de faire ! La surprise absolue se situe au niveau des roues. Là, elle déchire tout. C'est un truc de fou ! C'est du jamais vu ! La Omnio possède des roues uniques composées de roulements multi directionnels. Je ne vais pas me lancer dans des explications sur le roulement, pour celles qui veulent en savoir plus, je vous laisse regarder la vidéo. Ce système de roulement donne une maniabilité incroyable. Notamment quand vous devez tourner. Habituellement quand on tourne, on doit un peu manoeuvrer : appréhender le virage, engager les roues dans le sens du roulement afin de ne pas sentir une sorte de résistance etc...Là, on tourne et puis c'est tout ! Les roues font leur job et pas besoin de négocier :). Sur les pavés, le bitume, en ville, ça change la donne.

 


 

C'est quoi ton sac à dos ? C'est ma poussette pardi !

Les bretelles que je crois apercevoir à l'arrière du châssis me donne envie de sourire. Enfin une poussette que je vais pouvoir porter sur mon dos ? Et oui ! Mon rêve se réalise. Cette poussette se plie de manière super compact, vraiment compact et grâce à ses bretelles intégrées, elle se porte comme un sac à dos. Et sans mal. Et pourtant, elle n'est pas des plus légères puisqu'elle pèse environ 9 kg. Il faut dire que là encore Omnio n'a pas fait les choses sans réfléchir : les bretelles sont dignes d'un sac à dos de compétition, elles sont rembourrées, épaisses, je n'aurais pas pu imaginer mieux. Petite démo en vidéo et en images (il faut ouvrir le lien ci-dessous pour la vidéo) :

La poussette Omnio :  J'avais jamais vu ça avant !

Omnio, mais t'es qui au juste ?

Cette poussette anglaise a été en fait conçue pour les enfants dès 6 mois jusqu'à 22 kg. Oui, jusqu' à 22kg, non ce n'est pas une erreur de ma part. Markus et Samantha, les créateurs et fondateurs de la marque Omnio, ont prévu large car ils voulaient une poussette pratique et, riche de leur expérience de parents, ils avaient été trop souvent confrontés à la question " on prend la poussette ou pas ?". Pendant des excursions en famille ou des promenades, trop de fois, leurs enfants avaient été fatigués et ne voulaient plus marcher. Trop de fois, ils avaient regretté de ne pas avoir une poussette sous la main. Ou dans le dos :)

En Bref...

Vous l'aurez compris, cette poussette exceptionnelle, récompensée plusieurs fois, arrive avec pas mal de nouveautés pour nous envoûter. Frein centralisé, guidon réglable, etc...vous retrouverez toutes les spécificités de la poussette Omnio sur le site de la marque ainsi que plusieurs accessoires dédiés comme un sac à langer, un sac isotherme ou un sac pour la poussette (oui, la Omnio n'a pas de panier, seul petit bémol pour le moment). Encore un dernier détail : sur Youtube, vous trouverez pas mal de petites vidéos intéressantes notamment pour prendre soin des roues etc.

C'est maintenant qu'on sort nos mouchoirs. Si vous taper sur Google "acheter Omnio" vous verrez vite que pour le moment cette nouveauté ne peut que se pré-commander sur le site de la marque, Omnioworld. En effet, cette petite merveille n'est pas encore distribuée en France mais d'après mes sources, cela ne devrait pas tarder ! Evidemment, je vous tiendrai au courant.

La poussette Omnio coûte 389 £.

Je vous entends déjà dire " elle coûte un bras quand même !" car c'est exactement ce que j'ai dit avant de me souvenir du prix de la Yoyo de Babyzen et de bien d'autres poussettes nomades innovantes.

 

Pour plus d'infos : Omnioworld

 

Mise à Jour :

Les choses se précisent : la poussette Omnio devrait arriver en France au printemps ! Elle sera vendue 475 euros.

 

 

 

 

Repost 0
Published by salagadoo - dans Puériculture
commenter cet article
14 octobre 2016 5 14 /10 /octobre /2016 11:44

Noël, noël...nous sommes au mois novembre, ou presque, et déjà nous devons penser à Noël. Si certains se réjouissent à l'idée de décorer le sapin et fourrer la dinde, je ne suis pas de cette team. Mais je l'ai été. De l'âge de 4 ans à l'âge de 6 ans environ. J'attendais Noël dès le mois de septembre. Au mois d'octobre, les catalogues arrivaient ! Et c'était la fête ! Infailliblement, je choisissais une Barbie, voire deux, et puis après c'était open list. Et à 7 ans, une copine de mon pote David a tout cassé : " Quoi ? tu as vu le père Noël ? Mais le père Noël n'existe pas !". La fin d'un mythe.

Pour la team #Noëlforever, voici le doudou à glisser sous le sapin ( un petite peluche Jellycat pourra d'ailleurs le rejoindre, elles sont tellement canons aussi) :

Craftholic

Craftholic

Noël, c'est déjà presque demain...

Le doudou Craftholics. Je devrais dire les doudous Craftholics car Il en existe plusieurs. Et depuis plusieurs années, mais cette année, ils reviennent en force !

J'adore ces doudous déjantés tout doux aux couleurs et imprimés qui tuent. Je ne sais pas trop ce que c'est comme animaux (des lapins ? des singes ?) mais c'est finalement ce que j'aime, ce côté un peu étrange. Craftholic nuage, craftholic peace and love, on trouve forcément le doudou qu'on a envie d'offrir.  En plus ces doudous sont plutôt faciles à nettoyer et existent en mini comme en maxi format. Côté prix, c'est plutôt raisonnable, ils sont entre 25 et 55 euros selon la taille de la bête.

Repost 0
Published by salagadoo
commenter cet article
25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 12:33

Faire la bouffe pour les uns, préparer des bons petits plats pour les autres, s'alimenter, se nourrir...Chacun accorde à la nourriture, et à sa façon de la préparer, une place bien particulière dans sa vie. Et, la plupart du temps, on la transmet à ses enfants.

Parmi les nouveautés 2017, j'ai pu découvrir le robot culinaire de Babymoov. Avant, il fallait compter sur le Nutribaby, dorénavant, il faudra compter sur le bien nommé Nutribaby +.

Comme son prédécesseur, le Nutribaby + est multifonction. Il décongèle, cuit, réchauffe biberons et plats et fait mixeur aussi (avec plusieurs vitesses pour obtenir une purée avec morceaux ou lisse). Les paniers vapeurs sont assez grands pour cuire des légumes ou ce que vous voulez pour des repas en famille et, petite nouveauté parmi tant d'autres, il fonctionne aussi juste avec les paniers vapeurs sans le blender. Vous allez me dire "Mais c'est quoi l'avantage au juste de le faire fonctionner uniquement avec les paniers ?" ( je vous connais, rien ne vous échappe). Et bien je vous répondrais que c'est pour vous servir de votre robot à tout moment sans encombrer le plan de travail. Ils ont pensé à tout chez Babymoov ! Remarque, il valait mieux car le Nutribaby + est une belle bête qui a besoin de place pour être installée ( à vue de nez, il mesure 40-45 cm de long sur 20-25 cm de large au total).

Autre changement, son tableau de contrôle. Il est plus design, toutes ses fonctions sont bien plus intuitives et il est personnalisable grâce à un jeu de coques de couleurs à clipser.

Le Nutribaby+ sortira en février 2017 et sera vendu 157 euros. Les coques pour le personnaliser sera quant à elles vendues environ 25 euros.

Bref, il ne reste plus qu'à le tester !

Robot culnaire multifonctions Nutribaby + de Babymoov

Robot culnaire multifonctions Nutribaby + de Babymoov

Repost 0
Published by salagadoo - dans Puériculture
commenter cet article
19 septembre 2016 1 19 /09 /septembre /2016 10:00

Lui, c'est un Ovni. Un Ovni pour lequel je n'ai pas tout de suite eu le coup de foudre. Je peux dire même pour lequel je n'aurai jamais le coup de foudre. Mais aujourd'hui, j'avoue apprécier le Doona un peu plus qu'il y a quelques années, quand je l'ai découvert pour la première fois au salon Kind un Jungend. Sorti en magasin l'année dernière en France, le Siège-auto Doona de la marque Simple Parenting a cette année reçu un prix au salon professionnel Babycool, une belle preuve qu'il fait preuve d'innovation et qu'il mérite que je revienne un peu sur son cas.

siege-auto-doona

siege-auto-doona

Ma photo est un peu floue mais bon, ça passera pour cette fois. Concrètement, le siège-auto Doona est un siège coque homologué R44/04. Jusqu'à là, rien de bien nouveau, mais attendez un peu. Pour simplifier la vie des parents, ce siège-auto dispose d'un châssis poussette intégré qui se loge sous la coque et se déploie dès que vous le souhaitez ! Doona est aussi pourvu de plusieurs accessoires en option pour faciliter son utilisation. Bref, ils ont pensé à tout chez Simple Parenting !

Dans la voiture

Le Doona est un siège-auto gr 0+, c'est-à-dire qu'il s'utilise pour les bébés jusqu'à 13 kg dans la voiture ( je précise parce qu'on pourrait y perdre son latin du fait que c'est aussi une poussette). Primé dernièrement par les tests Adac, cette coque-auto a reçu de bonnes notes quant à sa sécurité. Elle s'utilise en voiture mais elle est aussi homologuée pour les trajets en avion. Elle se fixe dans la voiture avec la ceinture mais aussi en Isofix avec une base dédiée que vous pouvez acheter en option. A l'intérieur de la coque, le confort est assuré par un coussin réducteur (amovible) et un réducteur de tête, les deux sont bien rembourrés. Bébé est attaché et retenu par un harnais 5 points avec protections rembourrées.

En promenade

Ce Doona, se distingue par son châssis poussette intégré. En effet, plus besoin d'aller clipper ou adapter ou je ne sais quoi encore votre coque sur une structure pour rouler puisque elle fait partie du concept. A la sortie de la voiture, on actionne un bouton qui se trouve à l'arrière de la coque pour déplier le châssis et les roulettes qui se loge sous la coque, c'est vraiment facile d'autant plus que le Doona n'est pas trop lourd, il pèse 7 kg. C'est très pratique d'autant plus que la poussette, n'a rien d'un gadget, les roues sont de qualité et le guidon est réglable. En mode promenade, la coque accueille un enfant jusqu'à 18 kg. Si je suis convaincue de l'utilisation du Doona en mode siège-auto,le confort de l'enfant en mode poussette est bon mais pourrait être meilleur. En effet, la coque ne permet pas de changer bébé de position, l'inclinaison du dossier est fixe. Avec des enfants plus grands, la position n'est pas assez relevée quand bébé est éveillé et les jambes pourraient être mieux soutenues.

Le bilan

Le Doona, fera certainement le bonheur des parents qui recherchent une solution, sécurisée et pratique en voiture et en promenade. Donna, la poussette des parents urbains !

Doona, Simple Parenting, 379 €

Repost 0
Published by salagadoo - dans Puériculture
commenter cet article
18 septembre 2016 7 18 /09 /septembre /2016 16:37

Pour séduire les mamans, les nouvelles poussettes doivent mettre le paquet ! Et la mission est de plus en plus compliquée...La poussette Nova a tenté le pari et l'a réussi ! Elle nous offre un guidon gainé simili cuir, la possibilité de moduler sur son châssis une nacelle et un siège coque auto pour les bébés dès la naissance mais l'innovation se situe ailleurs. En effet, c'est du côté du pliage qu'on succombe ! Simple comme tout, on soulève du pied une pédale tout en appuyant un bouton situé juste en dessous de celle-ci. Il ne reste plus qu'à regarder la poussette se plier à plat toute seule. Pour plus de compacité, on peut rabattre les roues dans un deuxième temps.

Cette petite merveille sortira en 2017, vivement l'année prochaine !

Nova de Bébé Confort, la poussette Glam !

Nova de Bébé Confort, la poussette Glam !

Repost 0
Published by salagadoo
commenter cet article