Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2017 6 22 /07 /juillet /2017 15:13

Petite mise à jour du billet sur la Pockit (que vous pouvez lire ICI), la super poussette de la marque GB, qui rentre dans un sac cabas (mais pas encore dans un sac besace comme me l'a fait remarqué une copine exigeante et un peu casse-coui...).

Cette remarque mise à part, j'en profite pour faire un point sur les minis besaces et vous dire que je ne sais toujours pas comment des nanas arrivent à faire rentrer, ne serait-ce le strict minimum...SI vous savez, pensez à moi qui passe ma vie avec un cabas façon hotte du Père Noël. Après cette phrase d'intro de 22 km, parlons un peu de la Pockit +, la soeur de la Pockit.

Le sac besace ne veut pas être mon amiiiii

Le sac besace ne veut pas être mon amiiiii

On ne va quand même pas se friter pour des adaptateurs d'un siège-auto !!!?

La Pockit + s'utilise déjà, elle, avec un bébé dès la naissance : elle est compatible avec un siège-auto type coque, cosi, pour les bébés jusqu'à 13 kg. Il s'installe avec deux adaptateurs à positionner sur le châssis.

J'ai essayé pour vous la pose des adaptateurs, et,  je dois bien l'avouer, j'ai un peu galéré. Ok  : moins 5 minutes. Oui, petite galère, c'est vrai. Mais je n'aime pas galérer avec la pose des adaptateurs. Vous aimez ça, vous ? On est pliées en deux, voire à genoux, et bonjour le bonheur pour les ongles vernis et les doigts ! D'ailleurs le mieux pour ne pas souffrir une seule secondes, c'est de faire appel à son mec, le papa en chef, pour qu'il la fasse. Les papas aiment beaucoup être pliés en deux, voire à genoux, même voire qu'on s'en fout tant qu'on n'a pas à le faire.
Revenons à la Pockit +, faut que je finisse tout de même ce billet qui part un peu en live :)

Donc, on met les adaptateurs et il ne reste plus qu'à faire chklac ! ( oui, c'est le bruit des bidules du siège qui viennent glisser dans les trous des adaptateurs et se verrouiller. Le verrouillage est important sinon cela veut dire que le siège est mal installé, que les adaptateurs sont probablement mal installés sur le châssis, que le siège risque de se détacher au premier trottoir à passer, que bébé risque de tomber et qu'on risque de s'engueuler avec le poseur papa en chef, et, évidemment, on ne veut rien de tout cela car ça aussi c'est chiant de se fighter pour des adaptateurs, non ?

Le truc que j'aime bien avec la Pockit +, c'est qu'on peut la plier avec ses adaptateurs. Et après tout ce que je viens de vous dire, je suis certaine que cela prend tout son sens. Je pourrai commencer à parler d'un autre sujet qui est  "comment ne pas perdre ses adaptateurs de siège-auto" mais je préfère le garder pour un autre billet ;)

la Pockit + avec le siège-auto gb

la Pockit + avec le siège-auto gb

Je résume ce billet délicieusement bordélique de la Pockit + gb pour que vous puissiez vous faire une meilleure idée ( et je passe en taille de police 16 pour une lecture sans efforts) :

1- La Pockit + s'utilise dès la naissance avec un siège-coque qui se place par dessus sur le hamac (pas besoin de le retirer) grâce à des adaptateurs (vendus séparément 29,95 euros) à fixer sur le châssis. Elle est compatible avec sièges-autos Cybec ou GB.

2- Bébé passe dans le hamac à partir de 7,8 mois, quand il tient assis en fait. Le hamac est inclinable, plusieurs positions avec une lanière, pour la sieste.

3- le pliage ultra compact et la légèreté sont tops. (moins de 5 kg et elle rentre dans un cabas comme sa soeur, c'est le même format plié). Et je vous assure qu'elle se plie comme un couteau qui rentre dans du beurre qu'on a sorti du frigo une heure avant ( je sors du petit déj' là, vous comprenez du coup la comparaison ? ;)

4- Elle tient debout pliée et possède son sac de transport (en option).

 

Et pour finir, on la trouve à 250 euros environ, sans le siège-auto.

 

Et vraiment pour finir (pour de vrai cette fois-ci), voici une vidéo qui illustre tous mes propos sur les adaptateurs (et qui vous évitera la crise de nerfs au moment de l'installation, c'est sûr !). La vidéo, c'est ICI

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires